Nymphéas noirs – Michel Bussi

J’avais jamais lu Bussi et sur les conseils de Lucile du blog booknshare qui me disait qu’il était trop bien, je me suis dis « allez on essaye »

Résumé : 

Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude  Monet, sont bien réels. Au coeur de l’intrigue, 3 femmes : une fillette douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux « Nymphéas » noirs. 

 Mon avis :

Déjà j’ai eu un coup de coeur pour la couverture, je trouve qu’il y a une sorte de quiétude des pétales blancs qui contrastent avec le genre de bleu tourmenté de l’eau….bref

Oui, donc…. Trop bien 😘 Il y a une descriptions des paysages à tomber avec les saisons qui passent au fur et à mesure sur les champs de blé….vraiment tu vois le décor changer autour de toi, ça donne l’impression d’être dans le patelin

Ensuite, l’intrigue….zéro doute sur ce qu’il se passe, une fois que tu l’as fini tu te dis « nan mais attends là c’est pas ce bouquin que j’ai lu » et si !!!! Les indices sont partout et tout se tient mais c’est tellement improbable que tu passe à côté. Je me suis jeté 1000 fois sur des théories en pensant avoir trouvé le tueur….pfff tu parles, j’ai rien vu venir. Donc +10 pour l’histoire 💞

Et maintenant l’écriture. Bussi à une finesse de style et une façon de décrire les choses tellement réelles. Autre point que j’ai adoré, c’est que le livre est aussi esthétique que le sujet. Il y a une beauté dans ce livre, et pourtant j’ai aucune idée de à quoi ressemble les nymphéas de Monet et je me suis quand même laissée emporter 

La petite phrase qui claque : 

« Ma petite Fanette, le génie emmerde tous ceux qui n’en ont pas, c’est à dire presque tout le monde. Le génie t’éloigne de ceux que tu aimes, et rend jaloux les autres »

« Pourquoi fuir… La réponse à ses questions est si banale. Vieille comme le monde. La maladie des jeunes filles qui se rêvent autrement: cette soif d’amour de la Bérénice d’Aragon. L’ennui insupportable de la femme qui n’a pourtant rien à reprocher à l’homme à côté duquel elle vit… Aucune excuse, aucun alibi. Juste l’ennui, cette certitude que la vie est ailleurs. Qu’une complicité parfaite existe autre part. Que oui, ces lubies ne sont pas des détails mais l’essentiel… Que rien d’autre ne compte que de pouvoir partager le même émoi devant un tableau de Monet, ou des vers d’Aragon »

Donc merci Lucile 👌 pour cette découverte et je vous le recommande vivement 

Et vous ? Vous connaissez ? 

Publicités

9 commentaires

  1. Ce fut mon premier de cet auteur et depuis je suis devenue une grande fan. D’ailleurs, j’ai terminé hier son dernier qui fait partie de mes coups de cœur de cet auteur tout comme les nymphéas noirs 😀 je te conseille donc aussi son dernier On la trouvait plutôt jolie

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s