Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une – Raphaëlle Giordano 

Et voilà, mes lectures sont déjà victimes de divagation, rien avoir avec la pal au programme 

Comment ne pas avoir entendu parler de ce livre ou même avoir vu la couverture so girly 💖 La réponse étant : impossible. Étant depuis 2016 dans les meilleures ventes et curieuse de nature…

 Le résumé : 

 Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves…

À première vue, un bouquin où la personne passe son temps à se plaindre qu’elle porte tous les problèmes de la terre, heu…ça ne m’intéresse pas 

Erreur : ça tombe pas dans le pathos. Il y a toujours Claude pour calmer les situations, une sorte de Jiminy Cricket, qui ramène à la réalité et au concret. Les personnages sont cohérents et pourraient être vous ou moi. 

 La petite phrase pépite : 

« Vous n’imaginez pas le nombre d’analphabètes du bonheur ! Sans parler de l’illetrisme émotionnel ! Un véritable fléau… Ne pensez-vous pas qu’il n’y a rien de pire que cette impression de passer à côté de sa vie faute d’avoir eu le courage de la modeler à l’image de ses désirs, faute d’être resté fidèle à ses valeurs profondes, à l’enfant qu’on était, à ses rêves ?  » 

Perso, j’ai pas 40 ans et je me sens pas en période de crise, pourtant c’est un bouquin qui est bourré de réflexion et de citations positives, qui peut s’adresser à tout le monde pour offrir un petit moment loin…très loin du stress. 

Le + : chaque personne peut faire vivre le livre et continuer à pratiquer les méthodes de bien être. L’état d’esprit est une prolongation du livre. Dans une société, abreuvé de belles pub ou de vies rêvées sur Instagram, apparaît une course effrénée vers le bonheur. C’est là que se place Giordano en rappelant que chaque bonheur est unique, tout comme la vie 

J’ai trouvé très bien pensé les pages d’index style dictionnaire pour tous les termes et méthodes cités dans le récit, pour qu’on puisse se familiariser 

En bref, sympa, positif et pas cucul praline 

Publicités

9 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s