La légende de nos pères – Sorj Chalandon


Le résumé : 

J’ai laissé partir mon père sans écouter ce qu’il avait à me dire, le combattant qu’il avait été, le Résistant, le héros. J’ai tardé à le questionner, à moissonner sa mémoire. Il est mort en inconnu dans son coin de silence. Pour retrouver sa trace, j’ai rencontré Beuzaboc, un vieux soldat de l’ombre, lui aussi. J’ai accepté d’écrire son histoire, sans imaginer qu’elle allait nous précipiter lui et moi en enfer…

Livre à l’allure historique et biographique car le résumé est signé S.C. c’est à dire les initiales de l’auteur 

Résultat : 

J’ai pas aimé. Il y a 3 personnages : Lupuline qui vient commander une biographie de son père pour qu’il raconte ses hauts faits extraordinaires de résistant.

Le biographe qui voit ces entretiens avec l’homme comme un moyen de redonner vie à son père aussi résistant.

Beuzaboc : le père qui vient raconter sa vie au biographe pour faire un livre 

Dans l’histoire, il y a tout qui tourne autour de ce livre. Et l’impression que j’en tire, c’est que ce pauvre bouquin fait l’objet de l’égoïsme de chacun. Car chaque personnage veut le faire comme il veut, et qu’il soit l’oeuvre extraordinaire d’une vie. Les personnages se mentent, se cachent des choses et ne sont pas d’accord entre eux sur le devenir du livre.

Bref, c’est plat, ça tourne au règlement de compte et le fait que ça traite de la seconde guerre mondiale, me gène car c’est pas une période très drôle, et l’egocentrisme de chacun n’a pas lieu d’être dans une partie de l’histoire aussi terrible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s