Miséricorde – Adler Olsen 

Pour rester dans une lancée nordique, étant donné que j’avais bien aimé Snjór de Jónasson, quand j’ai vu ce bouquin, je me suis dis « et pourquoi pas ?! »

Le résumé : 

Pourquoi Merete Lyyngard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour qu’elle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encre. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case…

Cette fois, pas de victime gisant dans son sang ! Non pas de meurtrier à trouver, mais découvrir ou est passée Merete, quand tout le monde à cru au suicide, mais qu’on ne retrouve pas de corps. 

L’oeuvre est construite en parallèle, ce qui confère à l’oeuvre une dimension très intime, je trouve. D’un côté, il y a le récit de captivité de Merete et de l’autre, l’avancée de l’enquête sur sa disparition justement. J’ai mis environ une centaine de pages à rentrer dans l’oeuvre, car le début raconte le passé de Mørck, ses problèmes familiaux et sur le coup ça m’a un peu déstabilisé. Puis, très vite cela nous permet de mieux découvrir la personnalité du flic et de son assistant Assad qui sont, tous deux, des personnages atypiques. On s’attache aux personnages qui sont très différents l’un de l’autre et finalement le lecteur se retrouve dans chacun. Les flics sont un peu le cliché du bon et du méchant flic, mais se révèlent amusant. 

J’aime que l’enquête soit pratiquement vouée à l’échec, car on n’a jamais résolu la disparition de Merete. Pourtant, le binôme ne lâche pas l’affaire et creusent toujours plus loin, quitte à s’attirer des ennuis. 

Le dénouement tant attendu prend le temps de se faire, j’ai apprécié qu’après avoir lu quasiment 500 pages, la résolution ne tienne pas en 2 lignes. Du genre « allez hop c’est plié en 2 secondes », ce qui a le don de m’exaspérer. L’auteur prend le temps de montrer les indices qu’il y avait partout depuis le début de l’enquête. Il prend le temps de donner de réelles motivations à son méchant aussi, et ça j’aime bien. 

Enfin bref, ça tient la route, la fin est top et les flics sont sympa 

Publicités

10 commentaires

  1. Je n’ai encore jamais lu de thrillers nordique, pourtant j’aime beaucoup cette catégorie. Le début de ton avis m’a d’ailleurs fait penser à Purgatoire des innocents. Le fait d’avoir le point de vue des protagonistes en parallèle, j’adore. Enfin ce qui m’a le plus convaincu, c’est de savoir que la fin n’est pas bâclée. Car malheureusement c’est souvent le cas. Du coup je retiens ce titre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s