BD – L’histoire du sundgau


Le résumé : 

Voyagez dans le passé du Sundgau en suivant les pas du plus illustré de ses historiens-conteurs, Paul Stintzi. 

Entrez dans l’intimité de la vie de Jeanne de Ferrette et poussez la porte du château… Admirez l’église romane de Feldbach, les façades Renaissance, les autels baroques… Découvrez les heures et malheurs du viaduc de Dannemarie, sacrifié à chaque guerre…

C’est toujours intéressant de faire une plongée dans l’histoire. Les illustrations sont très soignées, les lieux y sont vraiment reconnaissables, c’est vraiment fidèles aux paysages. 

Retour et explication, sur l’origine des fameuses maisons alsaciennes. La BD recèle de cartes qui montrent les châteaux restants, ou encore les limites du Sundgau, selon les périodes, notamment pour la période allemande. 

Une BD pas très longue et très sympa, qui donne un panorama général selon l’histoire. On apprend ainsi que le Comté de Ferrette revient au Duc de Valentinois, futur Prince de Monaco. Pour l’anecdote, encore maintenant, le Prince de Monaco porte le titre de Comte de Ferrette. 

Les avancées industrielles sont au rendez vous, il est cité les lignes de chemin de fer mises en place, mais aussi les nombreuses manufactures apparaissant à travers le temps. 

Les complications politiques et culturelles y sont relatées, y compris avec le patois alsacien, ou encore au temps de la Seconde Guerre Mondiale. 

Une BD jolie, bien mise en scène, qui donne de l’info avec humour et surtout qui comporte encore un petit dossier historique à la fin 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s