Une autre vie – S.J. Watson

Auteur dont je n’ai jamais rien lu, il était donc temps de s’y mettre 

Le résumé 

Depuis le meurtre de sa sœur cadette, Kate, à Paris, la vie de Julia a basculé. Ni son mari parfait, Hugh, ni son fils Connor – en réalité son neveu, qu’elle a adopté – ne parviennent à apaiser son deuil. Résolue à faire la lumière sur ce crime, Julia s’attache aux derniers instants de la morte, à mettre ses pas dans les siens. L’enquête la conduit de Londres en France, où elle découvre que Kate fréquentait assidument les sites de rencontres en ligne. Dans l’idée d’y trouver des indices sur sa mort, Julia s’y fait passer pour elle. Mais, à l’âge des bilans, des remises en question et des rêves abandonnés, la jeune femme se prend rapidement au jeu excitant d’une autre vie. Un jeu dangereux…

J’ai moyennement accroché à ce bouquin. L’intrigue part du meurtre de Kate, et on suit alors Julia, sa soeur, qui essaye de comprendre la vie de Kate. 

Julia va s’inscrire sur un site de rencontre, ou était inscrite sa soeur, en pensant trouver l’assassin dans les amis de Kate. Dès le départ j’ai pas accroché, elle commence à se faire draguer et elle continue en se disant qu’elle fait ça pour sa soeur. Bref tout au long du bouquin, j’ai l’impression que Julia fait que de la merde (désolé mais on peut pas dire ça autrement), en se trouvant des excuses. Le cliché de la femme qui se sent délaissé par son mari qui travaille trop, et lui accorde peu d’attention et son fils de 14 ans qui grandit et se détache d’elle. Mon dieu que c’est d’un banal affligeant, et forcément quand on travaille pas et qu’on reste seule à la maison, on s’ennuie et on traine sur des sites de rencontre. 

Julia me fait penser au personnage de la fille du train. Un personnage historique, egocentrique, égoïste et le pire c’est qu’elle n’arrive même pas à voir que les problèmes quelle a, sont dû à son comportement irresponsable. Et comme la fille du train, c’est un personnage complètement à côté de ses pompes du coup son entourage agit et elle ne se rend compte de rien. 

À savoir que la fin est quand même étonnante, mais sérieusement à des moments je me suis dis « que le César de la meilleure tragédienne revienne à cette femme ». Bref, un livre un peu long et alors tout ces passages où elle se plaint de sa vie qui part en fumée…bla bla bla…et elle répercute des frustrations sur son entourage, elle agresse son fils et son mari. 

Avis mitigé pour ce bouquin 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s