Am stram gram – M.J. Arlidge

Je l’avais vu cité dans un article ou une pub sur les incontournables polar, alors pourquoi pas 

Le résumé : 


C’est un peu difficile pour moi de parler de ce bouquin parce que je l’ai commencé et ça matchait bien entre lui et moi, puis avec le travail et le tourbillon de la vie…bref j’ai mis 3 semaines à le lire donc forcément quand je dis que je l’ai trouvé un peu l’on c’est tout personnel 

Ça commence bien, scène d’ouverture c’est tout de suite prenant avec une immersion dans cette prise d’otage des victimes. On ressent la soif et la douleur des personnages, un effet de réel bien prenant. 

Ensuite, on est dans le côté flic, avec la vie du commissariat, notamment Helen Grace qui est très attachante. Elle a tout sacrifié à sa carrière, un petit côté girl power, tout le monde l’a respecte et peut compter sur elle. C’est la flic parfaite en somme. On prend vite conscience que c’est pas facile pour elle, avec les hommes elle doit tout le temps prouver qu’elle est bien à sa place et qu’elle mérite d’être là. Voilà, on est bien dans la psychologie de Helen. 

On enchaine avec Mark, très bon flic mais depuis que sa femme l’a quitté, il perd un peu les pédales et boit beaucoup. Helen compte sur lui et va l’aider en lui apportant son soutien. 

Voilà pour les deux personnages principaux qui sont assez intéressants. Plein d’autres personnages gravitent autour d’eux comme le reste des flics ou les journalistes. 

La tueuse, on fait vite connaissance avec elle. C’est pas une pauvre femme désaxée, non, il s’agit d’une femme intelligente et tout ce qui arrive c’est qu’elle le voulait. C’est un ennemi intéressant qui semble être un caméléon et joue avec l’enquête en cours. 

Avis : 

C’était sympa mais j’ai trouvé ça long. Certains passages auraient pu être raccourci. J’aime bien Helen, elle a plusieurs facettes et on l’a voit aussi dans l’intimité. Elle a quelques problèmes auxquels elle doit faire face mais essaye toujours d’être disponible pour son entourage. 

Il y a des aller retour entre passé présent, on sent que c’est un personnages présent qui parle et qu’on essaye de nous mettre sur la piste du passé mais c’est pas hyper clair comme chez Läckberg par exemple. En même temps ça permet de garder le mystère. 

Sympa, pas transcendant, j’aime bien la résolution avec une vraie discussion entre flic et ennemi, j’aime bien ça. Mais alors certaines morts sont inutiles je trouve et ça tourne trop les milieux style bas fond de l’humanité, c’est lassant 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s