Mojo hand – Floc’h & Bouchard

La Louisiane m’a toujours attirée, je ne saurais vous dire pourquoi exactement. J’aime la dimension historique du Sud, c’est une région qui a été la cible de beaucoup de malheurs. Il y a une tristesse et un désespoir qui me touchent beaucoup.

En second lieu, la musique !!!! Au niveau musique, j’ai eu la chance d’avoir des parents aux goûts très variés et qui m’ont initiée rapidement. Un des meilleurs films que j’ai vu est notamment Crossroads, où un jeune guitariste blanc va faire un duel avec le diable, incarné par Steve Vai. Et sinon, il y a une série nommée Treme, qui se déroule en Louisiane après l’ouragan Katrina, plein de bonne musique aussi. Tout ça pour dire que la Louisiane, ça me plait

Je ne pouvais pas passer à côté de cette bd, qui semble super riche

Résumé :

Louisiane en 1929, en plein coeur des marais, Wilson trouve un enfant abandonné là. Évidemment, ce Wilson c’est un bon gars, il va récupérer et sauver cet enfant malgré le fait qu’il soit blanc. Il deviendra naturellement un membre de la famille et fera même un duo de garnemant avec Cletus, le fils de Wilson. Comme des frères, ils vont faire les 400 coups.

Les deux garçons deviennent très vite complémentaires car Cletus est aveugle et ainsi le jeune Bellerephon (sacré nom hein ?!) sera toujours là pour le soutenir.

En grandissant, Wilson veut les occuper un peu et leur amène des guitares. Cletus se révèle être un musicien hors pair (étonnant : aveugle + noir, ça ne vous rappelle personne), malheureusement Bellerephon est moins talentueux mais va l’accompagner de sa guitare.

Les deux garçons très vite vont commencer à faire des concerts dans les bars. Entre le racisme et leur succès qui augmentent, les deux frères vont rapidement se retrouver dépassés par les événements.

Avis :

Sans surprise, j’ai beaucoup aimé cette bd. Le dessin peut sembler original mais j’ai aimé cette touche un peu brute, à l’ancienne. Les paysages de forêt, de marais et de vieilles cabanes m’ont transportée.

Un blanc dans une famille de noir, c’est absolument terrible et génial à la fois, comme idée. La famille pourrait aller en prison pour cela, mais on ne peut décemment pas abandonner un enfant. J’aime cette intelligence du coeur dont fait preuve Wilson.

De même, c’est très intéressant de faire un personnage noir aveugle car les distinctions de blanc et noir, ne lui parle pas du tout, et ne comprend donc pas l’agitation autour de lui

Et bien sûr, la musique. Sans même avoir de bande originale, on imagine sans mal cette ambiance. L’auteur offre en fin de bd, quelques pages de ses inspirations et écrit un mot sur les références musicales et l’amour qu’il porte à cette musique du coeur

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s